APPRENDRE A PENSER POSITIF !

Parmi les affirmations ci-dessous, quelles sont celles qui vous correspondent ?

  • Vous avez tendance à voir le verre à moitié vide.
  • Vous manquez parfois d’énergie pour affronter les difficultés de la vie.
  • Vos rêves de jeunesse vous semblent aujourd’hui inaccessibles.
  • Pour ne pas être déçu, vous vous attendez toujours au pire.
  • Vous vous levez souvent du mauvais pied.
  • Vous avez du mal à faire confiance aux autres.
  • Vous jugez « naïfs » ceux qui voient la vie en rose.
  • Le mois dernier, vous avez pensé plus de trois fois, « je ne suis pas à la hauteur ».
  • Vous voyez facilement les défauts des gens.
  • Pour vous, tout est écrit à l’avance.

Vous avez sélectionné plus de 5 phrases, alors le « penser positif » n’est pas très présent dans votre quotidien !

Pensez positif, c’est changer votre regard sur la vie, créer un environnement optimiste, développer une confiance et une estime de soi positive.

La positivité, c’est comme un muscle ! Si vous ne l’entraînez pas, il va logiquement rester faible. Au contraire, si vous l’entraînez et que vous l’exercez régulièrement, ce « muscle va se renforcer » et votre aptitude à être positif et à penser plus positivement va s’accroître.

Voici quelques conseils pour apprendre à penser positif :

1 – Identifier sa négativité

La négativité vient soit de l’extérieur, soit de nous-même. Il faut apprendre à l’identifier. Chaque fois que l’on se surprend à être négatif, à se plaindre, à faire la victime, à avoir peur, on amplifie cette négativité. Identifier ces moments, c’est une première étape vers la positivité.

2 – Accepter sa négativité, puis essayer de la transformer en positif

Lorsque vous identifiez une pensée négative, ne la repoussez, acceptez-la et cherchez immédiatement à la contrer, en la remplaçant pas une pensée positive.

Un petit exemple pour illustrer :

Le réveil sonne, il est 6h30. Vous êtes fatigué, vous n’avez pas envie de vous lever, vous pensez « Je n’ai pas envie d’aller travailler, j’ai envie de rester au lit, c’est une mauvaise journée qui commence ». Vous identifiez alors une pensée négative. Essayez de la transformer en pensée positive : « J’ai quand même de la chance, j’ai un boulot ! Et puis, je pourrai dormir ce WE ! »

Être négatif, ce n’est pas dramatique, tant que vous faîtes l’effort d’essayer de changer ça. Au bout de quelques temps, vous connaîtrez les moments où vous avez le plus tendance à être négatif, vous pourrez alors contrer ses pensées avant même qu’elles n’apparaissent !

3 – 3 kifs par jour :

Autre exercice pour apprendre à penser positif : le carnet des 3 kifs ! À la fin de chaque journée, notez sur un carnet 3 choses positives qui vous sont arrivées pendant la journée. Même si, a priori, vous ne trouvez rien, continuez, cherchez, explorez. Plus vous ferez cet exercice, et plus vous trouverez facilement de moments positifs dans votre journée.

4 – Repérer ce qu’il y a de positif tout au long de la journée

Trouver du positif dans ce que l’on vit, cela peut se faire tout au long de la journée ! À chaque fois que vous identifiez du positif, notez-le. Et à chaque fois que vous vous prenez en flagrant délit de négativité, notez-le aussi, et essayez de remplacer tout de suite le négatif par quelque chose de positif.

Apprenez à repérer la positivité dans les plus petites choses : un sourire, une parole, un oiseau, un enfant, manger un fruit…

5 – Se nourrir de pensées positives

La positivité est un cercle vertueux. Plus vous êtes positif… et plus vous êtes positif. Plus vous apprenez à voir du positif, et plus vous en voyez. Plus vous nourrissez votre esprit de positif, et plus cette même positivité resurgit ensuite dans vos pensées.

Alors allez-y et POSITIVEZ !